• Bose
  • Banniere AltiMeuh 1600x220
  • Pvg Banner

General Elektriks (F)

Vendredi 31 Mars 2017

Scène Chapiteau - Salon des Dames

General Elektriks est un des producteurs français que la terre entière nous envie. Derrière les productions pour Blackalicious ou Lyrics Born, sur scène avec M, on retrouve Hervé Salters et son sens aiguisé du groove. Avec son projet personnel General Elektriks il mêle pop et électro avec de fortes teintes de funk, soul et hip-hop.

Quatre albums en treize ans de carrière, le moins que l’on puisse dire est que General Elektriks sait prendre le temps et le recul nécessaire pour travailler et faire renaitre l’inspiration. Ayant vécu tour à tour à Paris, Los Angeles puis Berlin, l’artiste en a gardé un amour pour le mélange, des genres et des Hommes. Cette passion pour le voyage se sent grandement dans ses différents disques. Depuis son premier album « Cliquety Kliqk » en 2003 il a quitté Paris pour s’installer donc pendant douze années à Los Angeles, où il participa plusieurs projets des formations connexes de l’équipe hip-hop Quannum (gravitant autour de DJ Shadow, Blackalicious, Lyrics Born…).

Un exercice de style que General Elektriks apprécie tout particulièrement. Le hip-hop est encore présent dans sa vie musicale aujourd’hui, certes de façon plus indirecte, mais Hervé Salters avoue volontiers suivre de près des artistes comme Kendrick Lamar ou Chance The Rapper. Savoir tirer partie de ses voyages, c’est une des qualités premières de General Elektriks ! Berlin aura également son mot à dire dans le processus de création qui prévaudra l’écriture du quatrième disque de General Elektriks : To be a stranger. Clin d’œil évident à son absence des bacs depuis cinq et à ses voyages qu’ils l’ont mené loin sa France natale.

La caractéristique première de la musique de General Elektriks : son utilisation unique du clavinet. Présenté initialement comme un vulgaire clavecin de salon, General Elektriks a su apprivoiser cet instrument pour en faire un élément principal, comme l’a fait avec brio Stevie Wonder dans les années 70. Le rôle rythmique et mélodique qu’est donné au clavinet sur les différents albums de General Elektriks est capital, mais pas exclusif. Les batteries et les basses ont aussi une importance et une place capitales dans ses chansons. Clavinet funky, basses et batteries incisives, le cocktail General Elektriks ne peut être qu’explosif en concert. Et on retrouve toute cette vitalité captée sur disque lors des concerts de General Elektriks. Hervé Salters y est d’une énergie débordante, feintant un âge qu’on ne saurait même pas lui donner, semblant rajeunir d’album en album et électrisant les salles de concert dans lesquelles il se produit avec une fraicheur communicative et fédératrice.

Mentions légales - Copyright © 2017 Logo radiomeuh.comradiomeuh / Doka / Création Graphique Mvin

diablo

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.