Gust au Radio Meuh Circus Festival 2019

Guts & Les Akaras de Scoville

Nous sommes ravis d’accueillir de nouveau dans nos montagnes l’ami Guts.
Même si nous nous tenons à renouveler au maximum la programmation artistique chaque année, quelques artistes comme Laurent Garnier par exemple ont été amené à venir régulièrement nous visiter.
Ce sont quelque part nos parrains pourrions nous dire.
Guts fait donc partie de notre famille et après nous avoir proposé un Dj set en 2014, le live de la tournée de son album « Eternal » en 2016 , il sera donc de retour pour l’édition de 2019 pour ce qui sera certainement une 1ère mondiale avec la présentation de son live accompagnant la sortie de son dernier album.
Nouvel album et nouveau virage pour le beat maker et compositeur qui va opérer à cette occasion un virage et un nouveau voyage artistique puisque cet album sera exclusivement AFRO-TROPICAL.

Voici comme il en parle et présente son nouveau projet:

« Un désir et une attraction venus au gré de mes envies, mes recherches, mes rencontres, mes diggings et mes DJ SET ..
Alors une nouvelle équipe, de nouveaux musiciens, une nouvelle direction pour un nouveau projet !!!!
Le nouvel album ! Afro-tropical donc.
“Pourquoi ?” se demanderont certains, “évidemment !” se diront d’autres.
Évidemment parce qu’en digger maladif, j’ai passé, et passe encore, des heures à rechercher des disques. Que ce soit devant mon écran ou en voyage, je n’arrête jamais.
Et ces dernières années, pour mes compilations Beach Diggin’, j’ai passé énormément de temps à débusquer des raretés africaines, sud-américaines, caribéennes. Inconsciemment d’abord, puis rapidement plus du tout, il n’y a plus eu de cloison entre mon activité de beatmaker-producteur, mes compilations, mes dj sets, et le diggin’.
Tout cela a fini par se mélanger, les sons que je chinais pour mon propre plaisir se sont retrouvés titres phares de mes sets (d’ailleurs je vous reparlerai de ça aussi mais, chaque chose en son temps…), ceux que je compilais commençaient à agir sur ma façon de composer, je devenais de plus en plus influencé par ces nouveaux sons que je découvrais et qui, à leur tour, me donnaient envie d’en découvrir d’autres.
Une histoire sans fin qui m’a rafraîchi l’esprit et donné envie de retourner en studio pour un album afro-tropical, avec une nouvelle équipe plus connectée aux sonorités que je recherchais.
Dans l’ordre d’apparition à l’écran, ça donne : Kenny Ruby (rescapé des sessions Eternal), Cyril Atef (moitié de Bumcello et de Congopunq) et Christiane Prince (Winston Mc Anuff, Princesse Erika, Higelin…) Ben Wolf (saxo des derniers albums de Pat Thomas et Ebo Taylor) et Adélaïde Songeons (trombone de FFF, De la soul, entre autres).
La première idée était de construire avec eux les titres autour d’un noyau dur basse-batterie-cuivres, Cyril prenant aussi la charge des percussions et de la réalisation de certains morceaux, avec son sérieux penchant pour les expérimentations.
La deuxième était de colorer cette colonne vertébrale en faisant intervenir différents invités. Et, c’est à partir de là que le studio a vu passer un défilé de guitares, de balafons, de flûtes, de micros, enfin bref, de tout ce qui serait nécessaire pour apporter la couleur définitive à chaque morceau. Un artiste haïtien, un autre brésilien, un grand nom de la musique angolaise des 70’s pour autant d’ambiances différentes, de destinations musicales ensoleillées.
Une première semaine réellement intense pour développer ensemble les pistes que j’avais ébauchées à la MPC, puis une semaine de break pour laisser reposer le tout, pour arranger quelques idées chez moi avant de reprendre les hostilités, toujours sous l’oreille experte d’un Mr. Gib à la console. Et enfin tous les morceaux mis en boîte !
Certains d’entre vous penseront peut-être que j’en ai déjà trop dit et d’autres pas assez, en tout cas, je vous réserve de belle surprises !
J’entends la cloche du mixage qui sonne ! »
Guts